Más noticias

Nouvelle King Power Arturo Fuente officiellement dévoilée à Saint Domingue

Cerrar

Le plus recherché des cigares le « Fuente Fuente Opus X »,
une manufacture Arturo Fuente qui vient de célébrer ses 100 ans,
une famille cubaine amoureuse de son pays adoptif la République Dominicaine...
...ou quand une manufacture de cigares rencontre une manufacture d’horlogerie, quand les hommes aux commandes partagent la même philosophie et se lient d’amitié, le résultat se prénomme :

King Power «Arturo Fuente»

En hommage au Fuente Fuente Opus X. Le cigare le plus rare du monde disent certains connaisseurs. Cigare unique. Comme son histoire... L’univers d’une famille cubaine au parcours des plus singuliers, avec des cigares des plus singuliers. Remontons au milieu des années 80.

Carlos Fuente reconnût une zone à proximité de Santiago en Républicaine Dominicaine qui ressemblait étrangement à la vallée « Pinar del rio », la vallée qui a fait des cigares cubains leur légende. Il y eut l’idée de faire pousser des plants de tabac. Mais pas n’importe lesquels. Du tabac de cape. Oui, de la cape à Saint Domingue. L’industrie toute entière l’a pris pour un fou. Qu’à cela ne tienne, il a persisté et réussi. Prouesse d’agriculteur, le tabac qui sort de Château de la Fuente est unique et jouit d’une puissance et d’une richesse aromatiques exceptionnelles.

Et quand l’immense majorité des cigares est composée de 5 feuilles de tabac (cape, sous-cape et encore 3 feuilles pour la tripe), le Fuente Fuente Opus X, lui, en compte 9 ! Pourquoi direz- vous ? La réponse de Carlito est simple « C’est pour qu’à chaque bouffée, vous découvriez une surprise ».

En effet, chaque module est composé comme un livre, avec son introduction et ses chapitres. Seulement, les Torcedors (ceux qui les fabriquent) ne l’entendaient pas de cette oreille et refusèrent de fabriquer de tels cigares. Carlito n’a alors pas hésité, pour réaliser son rêve, il a créé une école de Torcedors où il enseigna pendant 10 mois à ses nouvelles recrues la vision qu’il avait des cigares. Pari encore réussi, en 1992, le premier Fuente Fuente Opus X sort de la Tabacalera Fuente, réalisant ainsi le premier puros (cigare dont toutes les feuilles sont de la même origine) dominicain. Perfectionniste jusqu’au bout, les Fuente choisissent de les « élever » pendant 2 ans au minimum avant leur exportation, pour que les arômes des différents tabacs se mélangent harmonieusement.

Que dire de plus si ce n’est que le monde entier se l’’arrache. Mais ce cigare n’est pas seulement novateur par sa conception et son tabac.

Sa manufacture est aussi tout à fait unique, semblable par bien des points à la manufacture horlogère Hublot : 300 employés y travaillent, tout comme chez Hublot, organisés par ateliers. Le Fuente Fuente Opus X a une salle entière dédiée, tout comme les complications chez Hublot, regroupant à part les Master Torcedors comme les Maitre Horlogers : un concentré de mains expertes, un savoir-faire et des composants exclusivement réservés. Les similitudes d’organisation sont frappantes... Même les deux boutiques Hublot et Arturo Fuente sont voisines à Las Vegas.

Mais ce n’est pas tout. Carlos Fuente Sr et Carlos Fuente Jr sont amoureux de leur pays d’adoption, la Républicaine Dominicaine. Dans ce pays, beaucoup d’enfants sont seuls ou orphelins.

Carlos Jr y est très sensible et pour lutter contre ce fléau, il a créé une Fondation- école au cœur des plantations de tabac, avec toutes les commodités nécessaires pour accueillir les enfants jusqu’à leur maturité. Donner et partager, là encore, une vision similaire à celle de Hublot qui ne manque jamais de lier ses évènements et les opérations avec ses ambassadeurs au profit de fondations et d’actions caritatives dans le monde entier.

Todos los derechos de propiedad intelectual reservados. Privacidad - Los 3 principios de la empresa - Responsible Jewellery Council - Política de protección de datos personales- Contacto