Fibre de carbone

Date:
Catégorie: Innovation
« D’un poids inférieur de moitié à celui de l'aluminium pour une résistance trois fois supérieure, la fibre de carbone possède un ratio poids/résistance inégalé. »
1/1

Légère comme une plume, plus robuste que l'acier : la fibre de carbone est à l'avant-scène des matériaux de pointe.

Utilisée des voitures de sport aux vélos en passant par les avions et les yachts, la fibre de carbone est certainement le matériau le plus révolutionnaire de notre temps.

Pourtant, si la fibre de carbone se retrouve dans toutes les applications de pointe, les origines de ce matériau de fabrication humaine remontent à la fin du 19ème siècle. C'est Thomas Edison, l'inventeur de l'ampoule à incandescence, qui serait le père de la première fibre de carbone commercialisée. En 1879, avant l'invention des ampoules à tungstène, Edison réalisa pour ses ampoules des filaments à partir de fils de coton et de copeaux de bambou, découpés à la forme souhaitée puis cuits à des températures extrêmes. Le coton et le bambou étant principalement constitués de cellulose, un polymère riche en carbone, les filaments ont carbonisé et laissé place à une copie carbone aux proportions du matériau de départ. Bien entendu, la fibre de carbone produite par cette technique rudimentaire n'approchait en rien la qualité des composites modernes de fibre de carbone.

Doté d'un poids moitié inférieur à l'aluminium pour une résistance trois fois supérieure, la fibre de carbone possède un ratio poids/résistance inégalé. Avec de telles propriétés, celle-ci a remplacé les métaux et alliages traditionnels dans nombre d'applications.

La fibre de carbone se reconnaît à sa structure cannée, qui a une incidence sur les performances du matériau. Suivant la forme et la fonction du composant final, des facteurs comme la force directionnelle, la rigidité de torsion, la rigidité latérale et autres propriétés mécaniques se trouvent affectées par le type de structure choisie.

Hublot est l'une des rares maisons horlogères à être capable de fabriquer des composants tant de mouvements que de boîtiers en composites de fibres de carbone ; ce matériau réagit en effet différemment des alliages traditionnels et requiert des équipements et des méthodes de fabrication spécifiques.

Le type de fibre de carbone utilisée pour les composants de montres est en fait un polymère renforcé par des fibres de carbone ; des feuilles compressées de fibres tressées sont moulées pour obtenir la forme souhaitée avant de leur injecter une matrice liante en polymère, généralement de la résine époxy.

Auteur de plusieurs innovations propres, comme le sertissage de fibre de carbone ou les nouveaux composites colorés en fibre de carbone, Hublot réinvente constamment ce matériau de l'ère spatiale.

Articles connexes