Big Bang Pop Art

Date:
« Un nouveau garde-temps audacieux qui redonne vie à l'esprit avant-gardiste du Pop Art. »
1/3
2/3
3/3

La Big Bang Pop Art fait entrer la couleur dans l'art de la fusion

Vive, audacieuse et hautement colorée. Inspirée par le mouvement Pop Art des années 1950 et surtout 1960, la collection Big Bang Pop Art s'impose comme la toile horlogère de l'expression artistique. Véritable fusion entre les univers de l'horlogerie et de l'art moderne, la ligne Pop Art incarne la capacité de Hublot à sortir des sentiers battus.

À l'image d'un Andy Warhol qui se saisit de la culture populaire américaine pour la réinterpréter dans des tableaux vivement colorés, la série Pop Art revisite une de ses montres emblématiques, la Big Bang, dans des montres ultra féminines aux multiples facettes, à la fois merveilles mécaniques et œuvres d'art miniatures.

La Big Bang Pop Art est présentée dans des boîtiers en acier ou, fait rare pour Hublot, dans des boîtiers en or jaune qui véhiculent l'esprit rétro du courant Pop Art. En écho aux couleurs gaies du boîtier, les lunettes sont méticuleusement serties de pierres précieuses taille baguette : topaze bleue, améthyste violette, saphir rose ou tsavorite vert.

Tel un coup de pinceau

Les deux couleurs flashy des compteurs du chronographe et des index offrent un contraste saisissant avec le bleu profond du cadran. Les chiffres et les index sont entourés de splash de même couleur que les compteurs de chronographe. La roue de date se fond merveilleusement dans le décor avec sa couleur bleue assortie au cadran.

Le bracelet est tout aussi coloré que le reste de la montre, avec un cuir d'alligator contrastant sur du caoutchouc coloré qui apporte confort, souplesse et résistance.

Hublot poursuit son exploration de l'univers du Pop Art et de l'art moderne dans son ensemble comme en témoignent la participation de l'artiste brésilien Romero Britto au modèle inspiré du Pop Art pour la Coupe du Monde FIFA 2014, et son soutien à de jeunes artistes tels que Gao Ludi en Chine ou Hebru Brantley aux États-Unis.