Céramique

Date:
Catégorie: Innovation
« D'une dureté qui surpasse celle des métaux traditionnellement utilisés en horlogerie, la céramique est considérée comme le matériau résistant au rayures par excellence, et celui qui ne présentera jamais de signes de vieillissement. Parfait pour les composants externes des montres. »
1/1

Le matériau le plus dur de tous.

Le terme de céramique est utilisé pour désigner tout matériau solide, non organique et non métallique, et préparé par chauffage puis refroidissement.
C'est l'un des plus anciens matériaux fabriqués par l'homme, puisque les premiers exemples connus remontent à 27 000 ans av. J.-C.

La céramique utilisée par Hublot est de l'oxyde de zirconium hi-tech, un matériau de fabrication humaine produit dans un large éventail de teintes et de couleurs, quoique le plus souvent en noir et en blanc.

Par ses propriétés, la céramique d'oxyde de zirconium est le matériau idéal pour fabriquer des boîtiers et des composants horlogers, comme les roulements à billes présents à l'intérieur des mouvements. D'une dureté qui surpasse celle des métaux traditionnellement utilisés en horlogerie, la céramique est considérée comme le matériau résistant aux rayures par excellence, et celui qui ne présentera jamais de signes de vieillissement. Parfait pour les composants externes des montres.

Contrairement aux éléments en métal et aux alliages qui sont fraisés et usinés à partir d'un bloc ou d'une feuille uniques, les pièces en céramique résultent d'un processus de production propre. Tout part d'une poudre d'oxyde de zirconium à laquelle on ajoute des pigments ; la poudre est ensuite pressée ou injectée dans un moule préformé, puis
« cuite » à une pression et une température très élevées. La pièce finale est ensuite sortie du four pour recevoir son traitement de surface : polissage, satinage, ou microbillage si l'on souhaite obtenir une finition mate.

La résistance et la dureté extrêmes de la céramique en ont fait un matériau de choix de l'horlogerie moderne. Mais, en 2005, année de création des premiers modèles Big Bang, c'est le concept de l'« Art de la Fusion » qui incita Hublot à explorer de nouvelles voies dans le domaine des matériaux. À l'époque, l'utilisation de la céramique pour les boîtiers de montres était peu répandue ; la majorité des montres noires étaient fabriquées en acier fin ou dans des métaux auxquels avait été appliqué un revêtement noir, qui s'écaillait et s'estompait au fil du temps.

Les départements intégrés Recherche & Développement et Métallurgie de la manufacture ont imaginé de nouvelles applications et inventé plusieurs variétés de céramiques, dont des céramiques rouge vif et jaune vif, ainsi que des composites de métal et de céramique comme le seul alliage or 18 K résistant aux rayures qui existe : le Magic Gold, qui a fait l'objet d'un brevet.

Articles connexes