Hublot a l’honneur d’annoncer l’ouverture de l’exposition «Le trésor englouti. L’épave d’Anticythère»

Date:
Catégorie: Innovation, PARTENARIAT
Organisée à l’Antikenmuseum de Bâle, l’exposition temporaire ouvrira ses portes le 27 Septembre 2015 pour accueillir les visiteurs jusqu’au 27 Mars 2016.
1/5
2/5
3/5
4/5
5/5

L’exposition comporte la plus grande partie des objets de l’épave d'Anticythère exposés au Musée National Archéologique d'Athènes, et qui pour la première fois depuis 2000 ans voyagent hors de Grèce.
L'épave d'Anticythère est le trésor le plus important jamais découvert dans les fonds marins, grâce entre autre au support de Hublot: une cargaison de luxe incluant des statues en marbre ou en bronze, tels que le Philosophe, des joailleries, des verreries richement décorées, une grosse quantité de céramique, des vases, des amphores, des objets de mobilier, des pièces de monnaie, et surtout, la fameuse Machine d’Anticythère, l’instrument astronomique qui a révolutionné l’histoire des sciences et de la technologie.

L’exposition « le trésor englouti » retrace l’histoire d’un cargo prit dans une tempête il y a plus de 2000 ans et qui sombra au large de l’île d’Anticythère, située non loin de la Crète. Le navire marchand en provenance de Grèce faisait route vers l’Italie. A bord se trouvaient de magnifiques œuvres d’art grecques destinées au marché romain. De plus, une mystérieuse machine constituée d’engrenages de bronze fut découverte dans les fonds marins. Le mécanisme dit « d’ Anticythère », un calculateur analogique, ancêtre des mécanismes horlogers, est l’une des plus importantes découvertes dans l’histoire de l’archéologie. Sa fonction exacte laisse les chercheurs perplexes encore aujourd’hui. Cependant, il est établi que l’appareil était une modélisation des mouvements des corps célestes et des calendriers humains. Une riche documentation et des modèles du Mécanisme seront présentés à Bâle.

Les raisons qui menèrent le navire à faire route de la Grèce vers Rome seront présentées lors de l’exposition. Au premier siècle avant J.-C., Rome était devenue la nouvelle grande puissance. Les Romains importaient des marchandises de luxe pour leurs villas mais aussi la technologie de la Grèce, ce qui leur permit de garder leur suprématie.

Hublot et l’aventure Anticythère

Depuis 2011, Hublot s’est associé au projet Anticythère en soutenant tout d’abord, une exposition au Musée des Arts et Métiers à Paris, puis en s’associant au grand projet du Musée Archéologique d’Athènes qui a ainsi pu créer notamment grâce à Hublot, une salle spéciale Anticythère avec une vitrine géante blindée, résistante aux chocs sismiques, fabriquée en Suisse sur commande de Hublot, qui expose les restes de la machine.

Ainsi, aux côtés des restes de la machine, est aussi exposée parmi les œuvres, la montre Hublot « Hommage à Anticythère », mécanisme reconstitué et miniaturisé qui ajoute une nouvelle dimension du temps à la mécanique d'Anticythère. Cette exposition a été prolongée plusieurs fois et a battu des records de fréquentation. Le Ministre de la Culture avait d’ailleurs tenu à être présent pour découvrir et inaugurer l’exposition du trésor d’une beauté saisissante, fierté du peuple grec et de son histoire.

Le projet Anticythère donne également un aperçu de l’histoire de l’archéologie sous-marine. Le navire et sa précieuse cargaison découverts en 1900 par des pêcheurs d’éponges furent étudiés à plusieurs reprises. Le pionnier des explorateurs océanographiques, Jacques-Yves Cousteau, plongea sur le lieu de l’épave. Ses recherches marquèrent un tournant dans l’archéologie des fonds marins. En 2014 et en 2015, une équipe internationale, soutenue par Hublot, est revenue sur le site, en utilisant les technologies de pointe. D’autres parties de la cargaison ont été découvertes, et l'équipe espère pouvoir découvrir les parties manquantes du mécanisme d’Anticythère, qui sont probablement enfouies dans les sédiments marins.

L'exposition fut initialement créée au Musée national archéologique d’Athènes, en collaboration avec l’équipe de recherche et développement de Hublot. Ce fut un tel succès qu'elle donna lieu à plusieurs prolongations, et décupla les visiteurs du Musée. Le projet Anticythère, au sein du département de Recherche et de Développement de Hublot, est une expérience unique dans le monde de la Haute Horlogerie contemporaine. C’est pour la première fois dans l’Histoire de la Haute Horlogerie qu’une équipe d’ingénieurs et d'horlogers se tourne vers le passé si lointain pour s’inspirer et en même temps découvrir et honorer nos ancêtres mécaniciens.

Mathias Buttet, Directeur Recherche & Développement de Hublot, créateur de la réinterprétation de la Machine d’Anticythère en forme de montre de poignet a nommé la Machine « une nouveauté âgée de 2000 ans! »*

Jean-Claude Biver, Chairman de Hublot et Président de la Division Montres du groupe LVMH, grand visionnaire de l’Horlogerie qui a donné vie à toute cette aventure extraordinaire s'inspire de la Machine en déclarant: « Le Mécanisme Anticythère a inculqué à l’industrie horlogère de rester humble, mais également de faire honneur aux connaissances de nos ancêtres, qui avaient le même niveau de connaissances que nous, même si bien sûr ils étaient supérieurs à nous, puisque leurs créations n’ont pas eues le confort technologique dont nous jouissons de nos jours. »

HORAIRES D’OUVERTURE

Exposition du 27 Septembre 2015 au 27 Mars 2016
Mardi, Mercredi, Vendredi, Samedi et Dimanche : de 10h00 à 17h00.

Articles connexes