Hublot présente la Big Bang Unico « Magic Gold »

Date:
Catégorie: Innovation
1/6
2/6
3/6
4/6
5/6
6/6

Trois ans après la présentation par Hublot du fameux Magic Gold, le seul et toujours unique or inrayable, protégé par des brevets, noble et titré 18 carats par le Bureau du contrôle des Métaux Précieux, mis au point par Hublot en Suisse avec le concours de la prestigieuse EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne), il s’en est suivi plusieurs mois de mise au point en interne dans la manufacture de l’usinage du fameux alliage.

L’or de Hublot – le Magic Gold – est l’or le plus dur du monde, et de loin : seul le diamant peut véritablement usiner l’or de Hublot. Sa dureté est proche des 1000 Vickers, ce qui élimine le point faible traditionnel de l’or et de ses alliages qui se rayent trop facilement. Pour mémoire, l’or 18 carats « standard » bien conçu atteint seulement les 400 Vickers et la plupart des aciers trempés, environ 600 Vickers.

Depuis Novembre 2011, date de la présentation du Magic Gold à la presse du monde entier, Hublot s’est doté des moyens permettant de produire entièrement le matériau en interne grâce à une fonderie high-tech dans la Manufacture à Nyon, intégrant des procédés comme le frittage des céramiques et la coulée des métaux sous haute pression.

Ce matériau révolutionnaire est, s’il est nécessaire de le rappeler, une fusion de l’or 24 carats (la matière noble par excellence, produit de la nature) avec les dernières connaissances high-tech sur les matériaux. Pour son élaboration, les composants réalisés dans cette matière suivent un processus complexe : le carbure de bore en poudre est préalablement mise en forme dans des moules s’approchant de la forme finale des pièces, ici la lunette de la montre. Les préformes sont ensuite durcies à très haute température, créant une structure rigide et poreuse. Après cette opération, de l’or 24K allié à 3% liquide en fusion est infiltré sous très haute pression de gaz inerte à température élevée pour que le métal remplisse les pores de la céramique, réalisant la « fusion » des deux pour donner le Magic Gold.

Près de trois années de collaboration et de recherches ont réussi à obtenir ce résultat : un or inédit, conférant au précieux métal une quasi inaltérabilité tout en conservant ses qualités propres. Pour mémoire, les premières montres réalisées en Magic Gold ont été présentées à BaselWorld2012 dans une série très limitée Big Bang Ferrari qui répondait à l’ADN commun aux 2 marques : Exclusivité, innovation et technologie.

Aujourd’hui, Hublot a décidé d’offrir une lunette en Magic Gold à la Big Bang Unico. Tout naturellement. Puisque la lunette est bien l’une des parties les plus exposées aux rayures. Sa couleur particulière, immédiatement reconnaissable et ces propriétés mécaniques seront appréciés des connaisseurs.

Articles connexes