Jean-Claude Biver

Date:
Catégorie: ACTUALITÉS ET ÉVÉNEMENTS
Président de Hublot
1/1

Jean-Claude Biver fait partie de ces rares personnes qui ont sans aucun doute influencé le cours de l'histoire de l'horlogerie suisse. Né au Luxembourg le 20 septembre 1949, sa famille s'installe en terre helvétique alors qu'il a dix ans. Scolarisé au Collège de Morges, il obtient sa maturité à l'HEC de Lausanne avant de terminer ses études à l'Université de Lausanne. Son diplôme HEC en poche (Faculté des Hautes Etudes Commerciales de l'Université de Lausanne), il part s'installer au Brassus. Son arrivée dans la Vallée de Joux, le berceau de la haute horlogerie, influencera de manière décisive le cours de sa vie. Il prend ses quartiers à proximité d'une ferme qui deviendra quelques années plus tard le siège de Blancpain. Il saisit l'opportunité unique de faire un stage complet d'un an chez Audemars Piguet en 1975, à la suite duquel il se consacre au marketing et à la vente. Durant cette année, il se familiarise avec toutes les facettes de l'entreprise, ce qui lui permet de s'initier aux secrets de l'art de l'horlogerie et de développer ainsi sa passion pour l'horlogerie et les horlogers. En 1980, il quitte Audemars Piguet et intègre Omega en tant que responsable des produits or. Ce nouveau poste lui permet de découvrir les règles et les contraintes inhérentes à un grand groupe international. En 1982, gagné par la nostalgie de la culture horlogère de la Vallée de Joux, il acquiert, avec son ami Jacques Piguet, la marque Blancpain, en veille depuis 1961.

Grâce au slogan « Depuis 1735, il n'y a pas eu de montre Blancpain à quartz. Et il n'y en aura jamais », il relance rapidement la société et fait grimper son chiffre d'affaires à 50 millions de francs suisses. En quelques années, la marque rivalise avec les plus grands noms de l'horlogerie. Jean-Claude Biver décide néanmoins de céder Blancpain en 1992 au groupe SMH (devenu depuis Swatch Group) et rejoint l'équipe dirigeante de Nicolas G. Hayek. Membre du comité de direction du Swatch Group, il se voit confier la mission de développer le marketing et le produit de la marque Omega, une société qu'il avait quittée dix ans auparavant. Le renouveau d'Omega est impressionnant, et s'appuie notamment sur le développement de nouveaux produits et le recrutement de personnalités éminentes telles que Cindy Crawford, Michael Schumacher, James Bond alias 007 et Pierce Brosnan.

Fin 2003, il décide de prendre une année sabbatique avant de changer rapidement d'avis en homme d'action qu'il a toujours été, et de reprendre les rênes d'une petite entreprise fondée en 1980 : Hublot Genève. En tant que CEO, en 2004, il décide de mettre l'accent sur le produit original de Hublot et développe un nouveau concept pour la marque : « L'Art de la Fusion ». En effet en 1980, Hublot avait déjà été le premier horloger à réaliser une sorte de fusion des matériaux dans une montre, en combinant l'or et le caoutchouc. Mettant tout son savoir-faire et son talent en marketing au service de la marque, en l'espace d'une seule année, soit en avril 2005, il réussit le tour de force de lancer un chronographe révolutionnaire : la Big Bang. Présentée à BaselWorld 2005, son succès est immédiat. Les récompenses s'enchaînent. Hublot en tire un dynamisme extraordinaire et une croissance exceptionnelle. Jean-Claude Biver lui offre en vérité une véritable renaissance – ou naissance – quand on regarde aujourd'hui en 2012, le chemin parcouru après seulement 7 ans d'activité. La société doit sa croissance impressionnante à son énergie débordante de patron hors-pair : la croissance économique de l'entreprise pour commencer, puisqu'en quatre ans le chiffre d'affaires est passé de 25 millions à plus de 200 millions de francs suisses en 2008, année où la marque est vendue à LVMH.

La croissance a également été physique avec l'inauguration en novembre 2009 en présence de Bernard Arnault d'une nouvelle manufacture high-tech à Nyon sur les bords du lac de Genève.
Sous l'impulsion de Jean-Claude Biver, 6000 m2 sont dédiés à l'art horloger, au développement, à la création et à la production de mouvements tels que l'UNICO, un chronographe à roue à colonnes et de grandes complications horlogères tels que tourbillons, la répétition minutes, le mouvement Anticythère, le mouvement « La clé du temps » et la MP-05 LaFerrari qui représente un record du monde d'autonomie pour une montre bracelet assurant 50 jours de réserve de marche.

Jean-Claude Biver, toujours soucieux de faire de Hublot une entreprise à l'avant-garde dans la recherche des derniers matériaux high-tech et de sauvegarder les savoir-faire de pointe, a doté l'entreprise d'une véritable fonderie qui produit le Magic Gold, un seul et unique or 18K inrayable développé avec l'EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) fin 2011, une exclusivté Hublot. La même année, Hublot rachète l'entreprise suisse Profusion spécialisée dans la fabrication de composants en fibre de carbone pour intégrer le savoir-faire à 100% dans la manufacture Hublot. De plus, un département galvanoplastie interne ne cesse de tester de nouveaux traitements des métaux. En 2013, Hublot présente enfin pour la première fois à l'industrie une céramique couleur rouge vif. Une nouvelle innovation, exclusivité Hublot.

Côté marketing, la constance et la cohérence de Jean-Claude Biver sont tout aussi remarquables que son goût pour bousculer les idées reçues comme l'illustre aussi sa stratégie : « Aller là où le client potentiel se trouve ». Il a ainsi été le premier à introduire une marque de luxe dans l'univers du football. En 2008, Hublot devient « Official Timekeeper » de l'EURO. En 2010, la marque devient le premier historique « Official Watch » et « Official Timekeeper » de la FIFA et de la Coupe du Monde de football, juste après avoir été choisie comme « Official Watch » et « Official Timekeeper » de Ferrari. Ces deux coups de maître offrent à Hublot une visibilité mondiale exceptionnelle.

Jean-Claude Biver avec Hublot a d'ailleurs créé un club sélect d'amis et ambassadeurs qui va au-delà du sport, tous de véritables légendes vivantes dans leur domaine, avec lesquelles la marque travaille main dans la main dans de nombreuses opérations menées en faveur d'organisations caritatives : l'homme le plus rapide de la planète Usain Bolt, le Bayern de Munich, la Juventus de Turin, l'Ajax d'Amsterdam, le Paris Saint-Germain, Pelé, José Mourinho pour n'en citer que quelques-uns dans le domaine du football, la famille Senna avec l'Instituto Ayrton Senna, le prestigieux Musée Océanographique de Monaco présidé par S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, Dwyane Wade et son équipe du Miami Heat championne de Basket NBA, Kobe Bryant avec les Los Angeles Lakers, Maria Riesch et Dario Cologna pour le ski, Depeche Mode et Jay Z dans la musique... « Car le lien, c'est le partage. Si vous ne partagez pas, vous vous appauvrissez. La chance sourit à Hublot qui se doit donc de partager une partie de son succès ».

Toujours sous l'impulsion de Jean-Claude Biver, Hublot est aussi la première marque de luxe à avoir lancé une télévision sur internet - Hublot TV - et à explorer sans cesse de nouvelles vitrines interactives révolutionnaires. Sur le plan commercial, le réseau des boutiques exclusives et des revendeurs agréés explose à partir de 2007-2008 pour atteindre à ce jour 750 points de vente et plus de 70 boutiques exclusives aux adresses les plus prestigieuses du monde entier (Genève, Place Vendôme à Paris, Madison Avenue à New York, Miami, Beverly Hills, Las Vegas, Cannes, Saint Tropez, Londres, Berlin, Munich, Moscou, Varsovie, Prague, Singapour, Shanghai, Pékin, Hong Kong, Dubaï, Abu Dhabi, Kuala Lumpur, entre autres).

Ancré dans son temps et évoluant toujours à la pointe des nouvelles avancées technologiques et de la recherche fondamentale sur les nouveaux matériaux, Hublot reste attaché au savoir-faire traditionnel avec des garde-temps qui portent l'empreinte des maîtres horlogers les plus talentueux. La marque représente ainsi l'Art de la Fusion entre la culture horlogère et les tous derniers progrès de la technologie, entre le passé et le futur… car, selon les propres mots du Chairman de Hublot, Jean-Claude Biver, « Nous ne sommes pas en rupture avec le passé, nous lui rendons au contraire hommage en l'associant au futur ».

M. Biver a été nommé Président de la Division Montres du Groupe LVMH en janvier 2014.

Articles connexes