Tests d'étanchéité et de chronométrie

Date:
Catégorie: Innovation
« Garantit la marche optimale de toutes ses montres. »
1/5
2/5
3/5
4/5
5/5

Garantir la marche parfaite de chaque montre Hublot.

Pour garantir la marche parfaite de chacune des montres qui sort de sa manufacture, Hublot applique à tous ses mouvements et montres des méthodes de test rigoureuses.

Étanchéité

Pour tester l'étanchéité d'une montre, il faut commencer par retirer le mouvement du boîtier assemblé, puis l'insérer dans une machine testant l'étanchéité « en pression d'eau », qui simule les pressions sous-marines à différentes profondeurs, généralement entre 5 et 10 bars. Pour des montres comme l'Oceanographic 4000, qui peut descendre à des profondeurs extrêmes, une machine dédiée est nécessaire pour reproduire la pression exercée à 4000 mètres sous l'eau.

Une fois la première série de tests d'étanchéité achevée, les boîtiers sont soumis à un test de condensation. Ce test fait intervenir une sorte de « plateau chaud » : les boîtiers de montres sont placés sur des disques de métal préchauffés à 55°C, puis refroidis rapidement à 15°C. La formation de condensation sur la face interne du verre saphir indique que le boîtier présente une fuite ou que de l'humidité s'est retrouvée piégée dans le boîtier.

Après les tests, les boîtiers de montres retournent au département responsable de l'assemblage afin de réincorporer leur mouvement. Un dernier test d'étanchéité, effectué sous vide d'air, permet non seulement de déceler toute fuite ou faiblesse éventuelle, mais également d'identifier le composant suspect.

Chronométrie

Une fois le mouvement assemblé par un horloger, il rejoint le département dédié à la chronométrie. Les mouvements sont testés en remontant la montre pendant environ 2 heures
puis en la laissant en marche, immobile, pendant 45 minutes. Ce test permet de déterminer si le mouvement présente la marche escomptée.

Ensuite, pour tenir compte du fait que le poignet est constamment en mouvement, les montres sont testées dans six positions qui reproduisent les mouvements du bras et du poignet ; ce test permet de déterminer la marche, le battement et l'amplitude du mouvement.

Une fois le mouvement testé dans ces 6 positions et les résultats consignés, l'horloger peut calculer la moyenne de marche quotidienne. Selon les critères Hublot, l'écart de marche acceptable pour un mouvement se situe entre 0 et +10 secondes par jour. S'il gagne plus de dix secondes par jour ou s'il affiche un quelconque retard, le mouvement est renvoyé aux horlogers pour être recalibré ou réassemblé. C'est ainsi que Hublot garantit la marche optimale de toutes ses montres.

Articles connexes